À lire absolument par tous les membres

Rouler en peloton

Les règles de sécurité 

Il est important que vous compreniez une notion qui n'est pas toujours facile à assimiler  pour les nouveaux membres ;

 

 

Lors de votre sortie, vous ferez partie d'une équipe. Vous ne venez pas juste faire un tour de "bécik". Vous avez un rôle et allez le jouer avec d'autres camarades au sein de votre peloton.

 

 

Ne vous en faites pas, des gens d'expérience seront là pour vous enseigner les rouages d'une sortie en peloton, mais gardez l'esprit ouvert à la critique, qu'elle soit positive ou négative.

 

Dans un peloton

- Choisissez un groupe qui convient à votre vitesse (pour les nouveaux, commencez toujours avec un groupe plus lent que celui auquel vous aspirez)

 

- Gardez une distance sécuritaire entre les vélos (de 1/2 roue à 1 roue)  Cette distance va varier selon votre degré d'expérience en vélo. Vous verrez, lors de vos début en peloton, que certaines personnes peinent à garder une distance de deux vélos entre chaque cyclistes, parce qu'elles trouvent stressant le fait de rouler si près d'un autre cycliste. Plus vous avancerez en expérience, plus vous vous rapprocherez du cycliste qui vous précède et profiterez du phénomène d'aspiration, rendant votre randonnée encore plus facile.

- Ne regardez pas directement la roue du cycliste qui vous précède. Essayez d'avoir une vision                         périphérique de façon à pouvoir anticiper les manœuvres à venir (éviter un trou, ralentissement). Tentez de     regarder par-dessus l'épaule du cycliste qui vous précède au lieu de fixer sa roue. Si vous avez le temps,         profitez-en pour regarder le paysage !

- Autant que possible, restez sur la ligne de roulement du cycliste qui vous précède. S'il a passé, vous            devriez passer vous aussi. Cela a pour effet de réduire la largeur du peloton sur la chaussée rendant ainsi notre  randonnée plus sécuritaire face à la circulation automobile. J'ai dit "autant que possible" parce que je sais très bien que sur certaines sections de routes, il est pratiquement impossible de rouler en file indienne serrée étant donné la piètre condition de la chaussée. L'idéal est de réduire la vitesse de 2-3 km/h et d'augmenter la distance entre les vélos. Bien que non souhaitée, dans les groupes plus rapides, une formation en alternance est souvent adoptée, rendant le champ de vision plus long afin d'éviter les obstacles. Une fois la tempête passée, vous pourrez reprendre votre vitesse de croisière et rouler en file indienne.

à éviter

File indienne

En alternance

en éventail

- Ayez un coup de pédale régulier et ne cessez jamais de pédaler. Certaines personnes ont la fâcheuse             habitude de donner 15 coups de pédale et d’arrêter quelques secondes et ce durant toute la randonné créant   ainsi  la fausse impression, pour le cycliste qui le suit, d'un ralentissement. Instinctivement, quand vous suivez  un cycliste qui cesse de pédaler, vous avez tendance à penser que ça va ralentir  et cessez de pédaler à votre tour, ce réflexe se répétant jusqu'à la fin du peloton, tout le monde est en mode relance-arrêt. La         morale c'est qu'on n'arrête jamais de pédaler.

- Vous vous devez de relayer les signaux provenant de l'avant du peloton, peu importe votre rang au sein         de celui-ci. La sécurité du groupe en dépend.

 

- Restez concentré. 

- Ne chevauchez jamais la roue du cycliste qui vous précède. Restez toujours derrière lui.

- On ne freine pas dans un peloton qui est lancé. En cas d'urgence, on brise la ligne et on freine après.

- Idéalement, on ne boit pas et ne mange pas à l'intérieur d'un peloton. On attend d'être à la queue ou à           l'arrêt avant d'effectuer ces manœuvres, surtout pour ce qui est de la nourriture. Je sais très bien qu'en         pleine canicule en été, il est souhaitable de s'hydrater très fréquemment donc difficile de le faire à moins qu'on soit à la fin du peloton. Vous vous devez quand même de signaler votre geste en montrant votre bidon aux gens qui vous suivent ce qui aura pour effet de permettre à ceux-ci d'être plus vigilant quant à la façon dont vous conduisez votre vélo puisque vous pourriez effectuer des mouvements, disons, plus erratiques en tentant de prendre votre bouteille ou de boire.

- Ce n'est pas le temps d'apprendre comment fonctionne son cyclomètre. On ne pitonne pas là-dessus durant toute la sortie.

- On dépasse seulement par la gauche. Même chose pour les relais.

- On ne laisse jamais un cycliste seul. On se doit de porter assistance à un cycliste en panne mécanique ou physique, sans parler d'un cycliste ayant subi un accident. Un jour ce sera peut-être votre tour.

Vous apprendrez au fil de vos sorties avec le club que le peloton bouge de façon très ordonnée lors d'une randonnée et que votre position, ainsi que vos responsabilités, vont constamment changer tout au long de cette sortie.

 

 

 

    Disons qu'il existe deux positions très importantes au sein d'un peloton, soit celle

de leader (le premier devant) et celle de serre-file (le dernier derrière).

Vous aurez à occuper ces deux positions et ce de façon répétée durant votre sortie.

La position de leader est celle qui demande le plus de responsabilités et d'efforts (physique).

 

 

- Respectez la vitesse établie par le groupe avant le départ.

- Lorsque vous devenez leader de peloton, vous devenez les yeux du groupe et vous vous devez d'être très       attentif à tout débris ou trou dans la chaussée et devez obligatoirement signaler tous ces obstacles au reste    du groupe avec les signes convenus.Vaut mieux signaler une feuille de papier inoffensive que vous aviez      cru être un trou que de ne rien signaler et de passer dans un trou!

 

- N'évitez pas les obstacles (trou, fissure ou objet) à la dernière minute et dirigez lentement le groupe vers       une chaussée plus sécuritaire.

 

- Ayez un coup de pédale régulier et maintenez une vitesse constante.

- Maintenez une distance de ± 50 cm (12 pouces) du bord de la chaussé

 

- Maintenez une ligne droite autant que possible.

- Un peloton, c'est une chaîne de commandements. Si vous signalez au groupe de se tasser à droite, tout le       monde va se tasser à droite ; si le leader fait signe d'arrêter, tout le monde va arrêter. Alors S.V.P., quand       vient le temps de couper une voie routière, assurez-vous que tout le peloton a le temps de passer avant de     vous engager. Ne pensez pas qu'à vos deux petites fesses... il y a du monde derrière vous qui auront le           réflexe de vous suivre.

- Ne demeurez pas en tête du peloton trop longtemps (1-2 km maximum)

-Lorsque vous déciderez de céder votre place en tête du peloton, vous devez  vous assurer d’effectuer  cette manœuvre dans un environnement sécuritaire, c'est à dire; pas dans une courbe, pas dans une côte et pas lorsqu'une auto s’apprête à nous dépasser. Le but,  être en double le plus sécuritairement possible. S.V.P. ne prenez pas trop de temps pour effectuer cette manœuvre et laisser vous descendre rapidement jusqu'à la fin du peloton.

- Vous n'êtes pas obligés de prendre la position de leader, mais n'attendez pas d'être arrivé à cette position     avant de céder votre place. Idéalement, rendu en 3e position, laissez vous descendre à la queue du           peloton quelques instants après que celui qui vient de céder sa place de leader soit rendu en position de       serre-file. Cela a pour effet d'éviter que deux personnes soient en même temps en position double sur la       chaussée.

 

Les erreurs les plus fréquentes

 

- Les gens ont souvent tendance à augmenter le rythme lorsqu'ils prennent un relais et ce sans trop s'en           rendre compte. Lorsque la personne devant vous vous cède sa place de leader du peloton pour aller               récupérer un peu d'énergie à l'arrière du groupe, vous devez tout simplement maintenir la même vitesse à     laquelle le groupe est lancé, sans plus! La personne qui vient de céder sa place devra réduire le rythme       pour se laisser glisser jusqu'à la fin du peloton.

- Lors des relances (stop, lumière, coin de rue, pause, etc.) les gens ont tendance à partir trop rapidement,       créant ainsi l'effet "élastique". Le premier a 150 mètres de parcourus alors que le dernier en est encore à       fixer ses souliers aux pédales, le forçant ainsi à fournir un effort considérable juste pour se raccrocher au       groupe. Rien ne presse! Ce n'est pas une course. Partez tranquillement et prenez le temps de vous                 assurer que tout le monde est bien accroché au peloton, ensuite vous pourrez augmenter de façon                   progressive la vitesse du groupe.

Leader

Serre-file

La position de serre-file est celle qu'occupe le dernier membre d'un peloton. Cette position a pour principale tâche d’interagir avec la circulation automobile. C'est, entre autres, lui qui, par un contact visuel avec le conducteur d'un véhicule qui suit le peloton, signalera les intentions du groupe (par exemple de se déplacer à droite pour effectuer un virage). Une fois les intentions signalées et après s'être assuré que le conducteur a bien compris, il signalera verbalement au reste du groupe que tout est OK et que la manœuvre peut être exécutée en toute sécurité.

C'est aussi lui qui annonce l'arrivée d'un véhicule qui va nous dépasser, surtout lorsqu'un des membres est en double parce qu'il est en train de redescendre le peloton suite à un relais. Vous vous devez de signaler ces interventions le plus tôt possible pour laisser le temps aux membres de se mettre à l’abri à l'intérieur du peloton quand c'est nécessaire.

Rien ne sert d'annoncer tous les véhicules qui nous dépassent sur une chaussée achalandée. Faites-le quand vous jugez que c'est nécessaire pour la sécurité du peloton ou d'un membre qui roulerait par exemple trop large sur la chaussée.

Avec sa position qui lui permet d'avoir une vision d'ensemble sur le peloton, il est à même de juger si le peloton roule de façon homogène ou si certains membres peinent à suivre le rythme. Si tel est le cas, il devra demander une réduction de vitesse en criant  "moins un" ce qui devrait avoir pour effet de réduire la vitesse du peloton de 1 à 2 km/h le temps que certains individus se raccrochent au peloton et reprennent des forces, après quoi le peloton pourra reprendre sa vitesse de croisière. 

Le but du jeu est de parcourir la distance entre le point A

et le point B (ça, tout le monde le comprend), le plus

rapidement possible (tout étant relatif et c'est pour ça

qu'on a différents groupes de vitesse), mais en

 tenant compte de notions très importantes pour le

club soit : la sécurité et finir tous ensemble.

 

 

 

 

 

 

- Ça, ça veut dire que ça ne vous sert à rien de partir à l'épouvante en laissant le groupe seul à l'arrière. Si         vous trouvez que ça ne vas pas assez vite, c'est que vous n'êtes pas dans le bon groupe de vitesses.                 Terminez votre sortie avec votre groupe et la prochaine fois, optez pour un groupe plus rapide.

 

 - Dans le même ordre d'idées, ça ne sert à rien d'imposer une cadence trop rapide à un peloton, ça ne               tiendra pas et vous en payerez le coût plus tard dans la randonnée, parce que les gens auront, comme             on dit dans le jargon du vélo, brûlé trop de cartouches (trop d’énergie).

 -  Dans une randonnée de 100 km, c'est toujours plus agréable de dire après 60 km  "hey, i'en reste juste 40"  que de dire après 40 "merde, i'en reste encore 60". D'après vous, lequel des deux roule au bon rythme  et a  le plus de plaisir?

 

 -  C'est prouvé que c'est mieux de rouler à un rythme soutenu, mais régulier de 32 km/h, plutôt que de faire   20 km à 36 km/h, descendre à 32 km/h pendant 20 km parce que le peloton ne peut plus suivre la cadence,   et terminer les 20 derniers km à 28 km/h parce que le peloton n'a plus de forces, car il s'est trop donné au     départ. Si vous faites ça comme ça, tout le groupe vas arriver la mine basse.

 

 Ce que vous pourriez faire c'est exactement la même chose, mais à l'envers !!!

 

 Partez à 28 km/h tout le monde vas discuter et s'amuser. Après 20 km dite bon  "on augmente tu la               cadence un peu à 32 km/h" tout le monde vas s'y mettre et 20 km avant l'arrivée dites "bon ben i'en reste juste 20, on ouvre la machine". Tout le monde va arriver dans le stationnement en disant "WOW,  méchante run"   

 

  C'est fou, non?